La méthodologie de notation ecocompare

Intro
Principe de Note Idéale
Formules de calcul
Contact


Nous utilisons une approche systémique basée sur l'attribution de points selon des critères qualitatifs et positifs pour valoriser les efforts réalisés par les fabricants et les distributeurs sur les axes Environnement, Santé, et Sociétal. Tous les points doivent être clairement justifiés par le fabricant pour être validés : label, photo du packaging ou de la notice d'utilisation, attestation sur l'honneur, preuve quantitative. Ces preuves doivent respecter les lignes directrices relatives à l'utilisation et à l'évaluation des déclarations environnementales de la norme ISO14021. La notation concerne le couple produit-emballage sur l'ensemble de son cycle de vie en prenant en compte toutes les étapes, du choix des matières premières à la fin de vie.



La méthodologie compte en tout 75 critères environnementaux, 27 critères sociétaux et 18 critères sanitaires. Les produits référencés sont répartis selon 10 types de produit. Afin de faciliter le travail des entreprises qui souhaitent référencer leurs produits, seuls les critères pertinents étant donné le type du produit référencé leurs sont proposés.

Les trois axes (environnement, santé, sociétal) sont notés en fonction du produit idéal de chaque type de produit (Voir les explications de la notion de note idéale à l’onglet suivant).


Note environnement

Le produit est d’abord affecté d’une note correspondant au nombre de critères validés et leurs pondérations respectives pour chacune des 6 étapes du cycle de vie le concernant (matières premières, fabrication, logistique amont, logistique aval, utilisation et fin de vie).Ces 6  notes sont ensuite ramenées sur 5 par une règle de trois, la valeur de 5 correspondant à la note idéale.

image note produit

L’emballage est également affecté d’une note correspondant au nombre de critères validés et leurs pondérations respectives pour chacune des 5 étapes du cycle de vie le concernant (matières premières, fabrication, logistique amont, utilisation et fin de vie). Ces 5 notes sont ensuite ramenées sur 5 par une règle de trois, la valeur de 5 correspondant à la note idéale.

note emballage

Ces notes sur 5 sont ensuite moyennées pour former une unique note « environnement » pour le couple produit/emballage. La moyenne intervient une fois les notes ramenées sur 5 afin d’éliminer le bais induit par un nombre différent de critères par sous-axes.

calcul notre environnement
Note Sociétale

Pour la partie « sociétal » tous les critères valent un point. Une note intermédiaire, correspondant au nombre de critères validés, est calculée pour chacun des sous-axes de la « partie sociétal ». Ces 4 notes (qualité, éthique, social, équitable) sont ensuite ramenées sur 5 par une règle de trois, la valeur de 5 correspondant à la note idéale.

Calcul note sociétale détail

Ces 4 notes ramenées sur 5 sont ensuite moyennées pour former une unique note « sociétal » pour le couple produit/emballage. La moyenne des notes des quatre sous-axes intervient une fois les notes ramenées sur 5 afin d’éliminer le bais induit par le nombre différent de critères par sous-axes.

Calcul note sociétale globale
Note Santé

Pour la partie « santé » tous les critères valent 0,5 point. De base, nous octroyons une note de 2,5 à chaque produit. Cette note, offrant de base la moyenne, a pour but de refléter le fait que si le produit est sur le marché c’est qu’il a satisfait aux exigences sanitaires élémentaires, sinon il en serait retiré ou n’y serait jamais arrivé.

calcul note santé
Note environnement

Un produit idéal est un couple produit/emballage dont le choix des matières premières et la fabrication sont pensés de manière à réduire l'écotoxicité et l'impact sur les ressources naturelles à iso-fonction, dont l'approvisionnement en matières premières est aussi local que possible et dont la distribution est optimisée tant en termes de routes commerciales, de moyens de transports que de chargement de ces derniers. C’est également un couple produit/emballage dont la durée de vie est maximisée dès sa conception ainsi que par le biais d'informations et recommandations permettant son bon entretien et sa bonne utilisation. Enfin c’est un couple produit/emballage conçu de manière à être le plus valorisable en fin de vie, que ce soit par le recyclage ou par réutilisation de tout ou partie des pièces le composant, et dont les moyens de valorisation et d’élimination les plus adaptés sont clairement indiqués à l'utilisateur.

Note santé

La santé est particulière en cela que tout un chacun ne réagit pas de la même manière aux expositions subies quotidiennement et que ces différences peuvent être lourdes de conséquences très rapidement au contraire des autres axes évalués dans la méthodologie ecocompare. C’est pourquoi nous avons délibérément choisi de ne pas appliquer le même concept de note idéale à cet axe. Au contraire, de base, nous octroyons une note de 2.5 à chaque produit. Cette note, offrant de base la moyenne, a pour but de refléter le fait que si le produit est sur le marché c’est qu’il a satisfait aux exigences sanitaires élémentaires, sinon il en serait retiré ou n’y serait jamais arrivé. A partir de cette note de base, pour chaque critère Santé validé un demi-point supplémentaire est attribué. Dans le cas où tous les critères sont validés, et uniquement dans ce cas, la note de 5 sur 5 est accordée. Plus la note est élevée, plus elle reflète d’une part l’absence de danger associé aux composants du produit et d’autre part la diminution du risque « d’effet cocktail ». Cette approche, volontairement conservative, se veut avant tout préventive pour le consommateur (prévention en vue d’éviter des désagréments de santé) et incitative pour le producteur (incitation à trouver des alternatives utilisant toujours moins de composants dangereux, même en infime quantité).

Note sociétale

Un produit idéal est un produit qui remplit correctement et sans risque pour la sécurité du consommateur les fonctionnalités pour lesquelles il a été conçu. C'est un produit dont la chaîne d'approvisionnement permet le maintien et le développement du tissu économique local et régional tout en établissant des conditions équitables de commerce dans le cas d’échanges internationaux et ce, quelque soit le pays en question. C'est également un produit pour lequel des règles de transparence et d'éthique ont présidé depuis sa conception jusqu'à sa mise sur le marché (pas de tests sur les animaux lors de sa conception, pas d'ingrédients issus d’espèces protégées lors de sa fabrication, pas de greenwashing ni de condamnation de la part de la DGCCRF lors de sa commercialisation, etc.).



Nos 10 partis pris ayant présidé à l'élaboration de la méthodologie

N°1 : Réduction à la source
Le produit le plus écologique est celui qui n’est pas produit.

N°2 : Positivisme
La méthodologie est positive. Positive car on ne peut que gagner des points, pas en perdre. Nous ne punissons pas le mauvais élève mais récompensons le bon. En d’autres termes nous ne cherchons pas à contraindre les marques/entreprises mais à les convaincre.

N°3 : Pédagogie
La méthodologie est qualitative afin d'être pédagogique : En amont, auprès de l’industriel, en lui listant les points-clés sur lesquels travailler pour mettre sur le marché un produit/service responsable. En aval, auprès du consommateur, en lui listant les points-clés à vérifier pour procéder à un acte d’achat responsable.

N°4 : Indépendance
Il n’y a pas de bons ni de mauvais produits a priori, mais des consommateurs avertis qui décident de manière informée des produits qu’ils souhaitent consommer. L’information est de notre ressort, l’achat du leur.

N°5 : Exemplarité
Chaque critère dépasse les exigences du contexte règlementaire.

N°6 : Principe de précaution
En l’absence de consensus scientifique concernant l’innocuité d’une substance ou préparation, nous la considérerons comme une menace potentielle qu’il faut surveiller.

N°7 : Transparence
L’intégralité des critères, sources de données et échelles de pondération sont accessibles aussi bien à l’utilisateur en aval qu’à l’industriel en amont.

N°8 : Equité
La méthodologie a été développée en gardant à l’esprit les différences de ressources inhérentes entres grands, moyens et petits industriels. De fait, aucun test normé n’est demandé.

N°9 : Collaboration et dialogue
Si une marque/entreprise estime que ses efforts d’éco-socio-conception n’ont pu être capturés par la méthodologie, elle pourra saisir le comité de veille de la méthodologie pour l’en informer. De la même manière, si un utilisateur estime qu’un enjeu environnemental, social et/ou sanitaire n’est pas reflété par la méthodologie, il pourra saisir le comité de veille de la méthodologie pour l’en informer.

N°10 : Amélioration continue
Afin de garantir à l'utilisateur la couverture la plus à jour des enjeux à prendre en compte lors de l'acte d'achat et à l'industriel la couverture la plus à jour des enjeux à travailler lors de la conception du produit/service, la méthodologie sera actualisée chaque année.