Le bioplastique, c'est fantastique ?

Le bioplastique, c'est fantastique ?

Ajouté le 29 mai 2009
Tags :
Favoris Google Favoris Yahoo Favoris Live Partager cet article sur Facebook Ajouter sur MySpace Partager sur Digg Partager sur Del.Ici.Us Ajouter sur Technorati Ajouter sur Blogmarks
De plus en plus de fabricants proposent dans leurs produits, de remplacer le plastique (issu du pétrole),
par du bio plastique (issu de l'agriculture).

Attention, Bio plastique ne signifie pas du tout plastique Bio, mais plastique issu du monde végétal.

Qu'est ce qu'un bioplastique ?
Le mot « bioplastique « est un néologisme qui ne correspond pas à une définition précise et officielle. Selon l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), il regroupe sous un nom général les plastiques issus de ressources renouvelables (végétales, de type acide polylactique (PLA) et les plastiques biodégradables (qui peuvent être issus de ressources renouvelables ou d'origine fossile.

Comment le fabrique t'on ?
Dans certains cas, les bioplastiques sont produits directement à partir de plantes entières
(maïs en l'occurrence).

- Dans le deuxième cas, la matière première est l'amidon extrait des céréales (blé ou maïs) ou de la pomme de terre. Cet amidon est lui-même à son tour transformé (déstructuré puis recomplexé) pour être converti en un matériau thermoplastique.

- Enfin, une troisième voie part du glucose, produit lui-même dérivé de l'amidon, et fait intervenir des transformations successives en acide lactique (par fermentation) puis en acide polylactique (PLA).

Que fabrique t'on avec du bio plastique ?
On peut créer des sacs biodégradables, des coques pour téléphone ou ordinateur, des clés USB, ...

Pourquoi le Mais ?
Le faible coût de revient du maïs en fait la céréale la plus utilisée malgré les nombreux autres problèmes que sa culture engendre. Le maïs est en effet gourmand en eau, pesticides et engrais. la culture de maïs à des fins industrielles peut également encourager le développement des OGM.

Le bioplastique est il la panacée en terme écologique ?
Coté matière première, les bioplastiques sont soumis aux mêmes problèmes que les biocarburants. Il faut beaucoup de plantes pour peu de produit.
A titre de comparaison :
1 kg de maïs permet de produire, selon la filière choisie :

  • 1 kg de maïs consommable directement
  • 0,6 kg de porc (c'est l'un des meilleurs
  • rendements viande/céréale)
  • 0,37 L d'éthanol
  • 0,385 kg de PLA (acide polylactique)

1 hectare de maïs produit donc 3,26 tonnes de PLA.

Comme toute agriculture, celle ci demande de l'energie liée aux machines
agricoles, mais aussi à la production d'engrais, de semences et de pesticides.

En résumé il faut noter que la consommation de surface et d'énergie ne semble pas démesurée.
En revanche, la pollution liée aux nitrates peut devenir problématique. De même, l'utilisation de grandes quantités d'eau alors que cette ressource est en phase de raréfaction pose problème

Et en fin de vie ?
En fin de vie, la plupart des produits en bioplastiques sont incinérés, mis en décharge ou encore compostés (mais très peu). Ils vont libérer le co2 que la plante avait capté lors de sa croissance. Le bilan est donc nul coté co2, contrairement aux matières plastiques.

Source : INSA, Département Génie Energétique et Environnement


aquilina
Le 5 novembre 2010
j'aimerais connaitre l'écart du prix entre le bioplastique et le PET merci
Donnez votre opinion sur cet article
Votre nom ou pseudo (requis)
Votre email (requis, invisible pour les autres visiteurs)